Les affreux -> Chloé Schmitt


Les affreux
de Chloé Schmitt
(Editions Albin Michel)
Sorti en août 2012
196 pages
16,00¤

Résumé :
Après un AVC, la vie d Alphonse bascule. Figé dans un fauteuil roulant, impuissant, il est condamné à subir un quotidien qu il s apprêtait à quitter : sa femme Clarisse...
Comme derrière une vitre dépolie, Alphonse observe un monde sur lequel il n a plus d emprise et décrit avec une saisissante acuité les rouages et les fissures de la vie de couple.
Chloé Schmitt réussit la prouesse de créer par son écriture un rythme alerte et sans répit, qui donne au lecteur, à travers son narrateur paralytique, le sentiment d être constamment sur le qui-vive. De cette noirceur implacable et de cette position d observateur unique se dégage une ironie qui insuffle au récit toute sa vitalité.

Mon avis :
-Ce livre a retenu mon attention lors de la Masse Critique de Babelio. J'ai tenté ma chance, et j'ai eu l'immense joie d'être retenue. Je remercie donc Babelio et les éditions Albin Michel pour cette surprise !

Alphonse a la quarantaine, c'est un contrôleur de train marié. Quelqu'un d'assez banal. Mais un beau jour, il fait un AVC. Son corps ne lui répond plus sauf sa main mais ses gestes sont mal assurés et il ne peut pas parler. Une âme vivante dans un corps mort...
Dès le début, nous sommes confrontés à une histoire difficile. Et pourtant, c'est loin d'être le pire...

Ce qui est le plus surprenant dans ce livre, c'est le style de Chloé Schmitt. Des phrases courtes et percutantes. Le registre est familier. Cela ne plaira pas à tout le monde ! J'ai eu du mal au début, il y a un temps d'adaptation, mais je m'y suis habituée et j'ai lu le livre en ne le reposant que deux fois seulement. Si l'écriture est comme cela, c'est pour qu'on s'identifie au mieux à Alphonse. Nous sommes dans sa tête. Je dirai même plus, nous sommes lui. Nous lecteur, nous pouvons penser mais pas interagir avec les personnages, tout comme Alphonse. Nous pouvons crier autant que nous voulons dans nos têtes, on ne peut rien changer à ce qu'il va se passer. Certaines scènes sont dures, vraiment et je les subissais comme le personnage principal.

Les Affreux est une histoire terrible et marquante. J'ai aimé et une fois commencé il me fallait continuer. Chloé Schmitt signe ici un premier roman remarquable. A seulement 21 ans, je suis très surprise du résultat et j'espère sincèrement qu'elle écrira d'autres romans.
Cassy

Disponible sur Amazon & Fnac.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.185.137) if someone makes a complaint.

Comments :

  • 4-hobbies

    08/11/2012

    Je ne connais pas, il a l'air pas mal du tout

  • Read-A-Passion

    08/11/2012

    Je ne connais pas et ça ne me dit rien

  • prefer-books

    03/11/2012

    Il a l'air vraiment bien ^^ Je note le titre =) Merci pour cette découverte ^^

  • O-Read-Or-Dead-O

    03/11/2012

    Je ne sais pas si je le lirai

  • SmilingAv

    03/11/2012

    En ce moment je relis "sur la route" de Kerouac ^^ et toi ?

  • passi0n-lecture

    02/11/2012

    ca me tente pas

  • demon-ellana

    01/11/2012

    ce genre de livre ne me dit rien

  • SmilingAv

    01/11/2012

    le pauvre...

  • SmilingAv

    01/11/2012

    ce livre a l'air dur psychologiquement...non ?

  • Le-monde-de-la-lune-noir

    31/10/2012

    Déjà la couv' ne donne pas du tout envie ^^ Le résumé peut être intéressant mais ça ne me tente pas du tout !

Report abuse