Une planète dans la tête -> Sally Gardner


Une planète dans la tête
de Sally Gardner
(Éditions Gallimard jeunesse)
Sorti en septembre 2013
256 pages
16,00¤

Résumé :
Depuis que ses parents ont dû fuir la répression d'un gouvernement brutal, Standish vit avec son grand-père dans la "zone 7", celle des impurs, privés de tout, surveillés en permanence,,, Dyslexique, il subit à l'école brimades et humiliations jusqu'au jour où il se lie d'amitié avec son nouveau voisin, Hector. Ensemble, ils rêvent de s'évader sur Juniper, la planète qu'ils ont inventée. Mais Hector et ses parents disparaissent sans laisser de trace... Ont-ils été supprimés ?

Mon avis :
- J'ai reçu ce livre car je suis chroniqueuse pour Gallimard jeunesse. Je n'en avais pas entendu parler, c'est donc une totale découverte. J'ai appris que l'auteure, Sally Gardner, était dyslexique et que son roman lui avait valu deux prix littéraires britanniques.

Standish est un adolescent de quinze ans. Comme l'auteure, il est dyslexique. L'histoire se passe au milieu des années 1950, dans un univers qui aurait pu être le nôtre. Le peuple est divisé en castes, appelées « zones ». Standish fait partie de la dernière, la 7ème. Il vit seul avec son grand-père, Papou, ses parents ayant été arrêtés et emmenés on ne sait où. Dans son monde, il n'y a pas vraiment de règles ni de justice. Standish se fait frapper, par ses « camarades » de classe et ses professeurs. Il est un indésirable, il ne mérite aucune considération. Sa dyslexie est d'ailleurs source de moquerie et d'humiliation.

Le roman est scindé en 100 chapitres, allant de quelques lignes à 3 pages environ. Il se lit en à peine deux heures. J'étais un peu perdue au départ, je ne comprenais pas tout car le héros ne narre pas forcément son histoire dans l'ordre. Malgré tout, je m'y suis assez vite retrouvée. L'écriture est particulière, plutôt imagée. Standish parle de la maladie d'un proche en disant que celui-ci «a une mauvaise toux, pleine de cercueils ».

Suivre Standish est une belle aventure, c'est un personnage remarquable. Sa façon de penser est jolie. J'ai aussi apprécié le fait qu'il compense ses problèmes de lecture et d'écriture par une imagination débordante. Il est plein de ressources et d'espoir.

Une planète dans la tête est un livre original, joliment écrit et qui prouve qu'il ne faut jamais sous-estimer quelqu'un.

Cassandre

Tags : Chroniqueurs Gallimard Jeunesse - Sally Gardner - Dyslexie

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.226.179.247) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse