Ainsi puis-je mourir -> Viviane Moore


Ainsi puis-je mourir
de Viviane Moore
(Editions 10/18)
Sorti en novembre 2013
432 pages
8,80¤

Résumé :
Comme dans les contes de fées, il y a une rencontre magique : celle de Gabrielle, la romancière, et de Philip Sedley, un mariage et, bien sûr, un château. Sauf qu'ici, non loin de Cherbourg, dans ce pays de bocages et de légendes, entre ces murs épais, quatre cents ans plus tôt, a vécu une autre femme, Marguerite, qu'une passion tragique a menée à la mort. En faisant de ce destin le sujet de son nouveau roman, Gabrielle ne peut se douter qu'elle va en devenir la prisonnière. La fiction se mêle au réel, le passé au présent. L'histoire semble se répéter, telle une malédiction, et menace de faire de la jeune femme la dernière victime du château des Ravalet.

Mon avis :
- Je suis tombée amoureuse de la couverture au premier regard. Elle est magnifique et à la fois mystérieuse et révélatrice sur le contenu de ce roman ! J'ai plongé tête baissée et me suis lancée dans cette lecture !

Gabrielle est auteure. Elle est fascinée par l'histoire de Marguerite, une jeune fille qui a vécu dans un château de sa région, des siècles auparavant. Le hasard faisant bien (ou pas ?) les choses, le propriétaire actuel des lieux a lu son roman et lors d'une séance de dédicace, les deux êtres tombent amoureux. Gabrielle emménage alors au château mais un terrible pressentiment l'envahit...

J'ai tout de suite accroché à la plume de l'auteure. L'histoire est construite en une sorte de parallèle : l'histoire de Marguerite et celle de Gabrielle se superposent presque. Malgré cela, nous ne sommes pas du tout perdus, bien au contraire. Le style d'écriture de Viviane Moore est fluide. J'ai suivi l'histoire avec avidité. On sent que quelque chose va arriver sans parvenir à savoir de quoi il s'agit. On doute d'ailleurs de l'héroïne à certains moments, et si nous étions biaisés par son point de vue ?

Les personnages féminins m'ont particulièrement plu. A la fois Gabrielle, une femme aussi solitaire qu'aimante et Marguerite, la jeune femme qui s'est battue jusqu'à la mort par amour. Quant aux décors, je les ai adorés, les châteaux sont tellement fascinants ! Les pièces immenses, les recoins sombres, les portes dérobées... Cela me laisse rêveuse et me fait frémir à la fois. En tous cas, le choix des lieux est l'idéal pour un roman de ce style ! Une fin à laquelle on ne s'attend pas, à lire pour passer quelques nuits d'angoisse !
Cassandre

Tags : Ainsi puis-je mourir - Viviane Moore - Editions 10/18

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.226.179.247) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse